• L'ARTICLE De l'ACCIDENT

     

     

    Toutes mes pensées ce jour vont à mon instructeur, un type vraiment extra.

    Lutte et reviens nous vite

    JP


    votre commentaire
  • Livre du mois

    Je vous propose ce jour une lecture pour vos vacances.

    C'est un livre que j'avais lû il y a quelques années.

    Je vous conseille surtout la mise en pratique dans votre vie.

    C'est ce que j'ai fait volontairement pendant quelques années, et j'ai récolté le fruit de ma pratique, en bien comme en mal. Alors méfiez vous........de vous même avant tout.

    JP


    votre commentaire
  • JB au Whipmaking

    JB, le pionnier du fouet artistique en France, s'est enfin décidé il y a un mois, à passer me voir pour un week end d'initiation au whipmaking.

    Je n'avais pas eu le temps de poster les photos. Voilà c'est fait!!

    Elève doué, il a acquis sans peine les bases du tressage avec le paracord.

    JB au Whipmaking

    ci dessus le tressage du keeper d'un thong.

    Encore bravo à toi.

    A très bientôt

    Docwhip


    votre commentaire
  • Whips en cours

     

    Bien peu de temps disponible en ce moment pour avancer sur un projet whip, mais j'ai démarré il y a déjà un moment une paire de snakewhip rouges pour Mr Clean.

    Sur la photo, on voit les overlays en cours de tressage.

    j'espère pouvoir terminer ce projet avant la fin de l'été.

    Les complications "locales" se sont rajoutés à mes problèmes perso, et je suis donc tombé sur une peau particulièrement "cassante". Néanmoins j'irai jusqu'au bout.

    Bon été à tous les amis, n'oubliez pas qu'il y aura une convention de Fouet Artistique et Sportif comme chaque année vers le courant du mois de septembre. Je vous invite à vous inscrire au plus tôt, les places seront-comme chaque année-limitées.

    Plus d'info sur le forum

    So long

     

    Docwhip


    votre commentaire
  • Ci dessus le cliché concernant la compression medullaire au niveau de mes vertèbres cervicales, témoignant d'une atteinte C5-C6 et C6-C7 herniaire entraînant NCB et canal cervical étroit.

    La flèche rouge (B) met en évidence le refoulement de la moelle épinière et du nerf spinal par le disque intervertebral. La flèche noire (C) montre l'aspect "normal" que devraient avoir les disques. La ligne A délimite la région de la vertèbre (au dessus de la ligne) et celle de la moëlle épinière(en dessous de la ligne).

    La compression de la racine a occasionné chez moi plusieurs atrophies musculaires du dos, du bras, de l'avant bras gauche, et du dos au niveau du rachis dorsal (préçision importante+++), après 3 ans de douleurs interscapulaires, et environ un mois de tableau clinique de SLA(essentiellement au niveau de l'hemicorps gauche). Puis, pendant environ 5 mois, se sont associés des douleurs intolérables.

    La compression de la moelle, entraine hypertonie musculaire avec crampes, engourdissement plantaire, reflexes osteotendineux beaucoup plus vifs qu'avant, et signe de Babinsky incomplet bilatéral (orteils "en éventail")

    Actuellement, les douleurs ont finalement cédées, il reste l'engourdissement épisodique, et  j'attaque la réeducation specifique des muscles du bras gauche, en même temps que je fais exercices+physiothérapie quotidienne pour lutter contre la fatiguabilité des jambes: c'est ce dernier point qui est le plus insidieux, puisqu'il conditionne la perte d'autonomie à moyen-long terme.

    Au terme de 5 mois, les progrès sont sensibles. Les moyens thérapeutiques sont non conventionnels, je le répète, mais n'exclue pas l'efficacité. Je compte bien progresser au mieux d'ici encore 6 mois.

     

     

    Ci dessous un résumé de la pathologie que j'ai trouvé dans le site:

    http://sfc.forumactif.com/t1480-symptomes-de-la-myelopathie-cervicale

    Je le trouve assez synthetique et abordable par le néophyte 

    Compression médullaire : myélopathie cervicale

    Lorsqu'il existe un canal rachidien cervical congénitalement un peu étroit, une cervicarthrose exubérante peut aboutir à une compression progressive de la moelle, avec un tableau clinique assez typique :

    syndrome radiculaire : douleurs, amyotrophie. 
    syndrome médullaire : tétraplégie spasmodique associée à des troubles de la sensibilité des membres inférieurs et du tronc, parfois paraplégie spasmodique isolée, parfois enfin tableau de pseudo SLA, de pseudo SEP, ou de pseudo Biermer. 
    Le diagnostic doit être évoqué devant l'évolution particulièrement lente, devant certaines nuances sémiologiques, l'atteinte plus motrice que sensitive, et bien sûr la mise en évidence d'une cervicarthrose avec canal franchement rétréci au scanner. L'IRM est déterminante.

     La myélopathie cervicarthrosique. Nous utiliserons ici le terme de myélopathie, car le mécanisme de la souffrance médullaire n'est pas uniquement compressif, et nous incluons cette pathologie dans les compressions médullaires car sa clinique y est comparable. 

    La cervicarthrose est un processus de dégénérescence articulaire et de vieillissement de la colonne cervicale quasi constant. Les lésions arthrosiques deviennent visibles radiologiquement vers 40 ans. Après 50 ans, la moitié de la population a des signes radiologiques d'arthrose cervicale muet cliniquement. Les complications neurologiques sont plus fréquentes et plus graves en cas de canal cervical étroit. 

     L'expression clinique de ces myélopathies débute entre 40 et 60 ans plus souvent chez l'homme. Les premiers symptômes de l'atteinte médullaire s'installent progressivement. Il s'agit souvent de troubles de la marche, à type de fatigabilité anormale d'enraidissement. Une faiblesse d'un bras, un engourdissement des doigts ou une impression de main lourde en fin de journée peuvent inaugurer le tableau clinique. Il n'est pas rare de retrouver une notion de torticolis épisodique. 

     

    So long

     

    ZE DOCWHIP

     


    1 commentaire
  • Nonoperative management of herniated cervical intervertebral disc with radiculopathy.

    Abstract

    STUDY DESIGN:

    A longitudinal cohort study design was used. All patients underwent a systematically and uniformly applied treatment program with increasing intervention as further pain control was needed. All patients were followed up by questionnaire evaluating function and symptoms.

    OBJECTIVES:

    The role of surgical versus nonsurgical treatment of patients with cervical disc herniation has not been adequately studied. The majority of published data reflects surgical outcomes, with little available data regarding the outcome of nonoperatively treated patients. Frequently, these patients are treated surgically if they have neurologic loss or radiculopathy that persists after rest or minimal intervention. In the authors' clinic,patients with cervical herniated nucleus pulposus and radiculopathy are treated with an aggressive physical rehabilitation program.

    SUMMARY OF BACKGROUND DATA:

    All patients treated by the authors during a specified time period with a clearly defined diagnosis of cervicalherniated nucleus pulposus were evaluated for outcome.

    METHODS:

    Twenty-six consecutive patients with cervical herniated nucleus pulposus and radiculopathy were evaluated by an investigator other than the treating physician. The follow-up time was more than 1 year in all patients. Data analyzed included symptom level, activity and function level, medication and ongoing medical care, job status, and satisfaction. Inclusion criteria included a focal cervical disc protrusion of less than 4 mm identified on magnetic resonance imaging and a major complaint of extremity pain compatible with cervical radiculopathy. Exclusion criteria included severe central canal stenosis, symptomatic cervical myelopathy, or condition that precluded participation in the rehabilitation program. Management consisted of traction, specific physical therapeutic exercise, oral anti-inflammatory medication, and patient education. The majority of patientspresented with neurologic loss.

    RESULTS:

    Twenty-four patients were successfully treated without surgery. Twenty patients achieved a good or excellent outcome of these 19 had disc extrusions. Two patients underwent cervical spine surgery. Twenty-one patients returned to the same job. One patient retired.

    CONCLUSION:

    Many cervical disc herniations can be successfully managed with aggressive nonsurgical treatment (24 of 26 in the present study). Progressive neurologic loss did not occur in any patient, and most patients were able to continue with their preinjury activities with little limitation. High patient satisfaction with nonoperative care was achieved on outcome analysis.

     

    TRES INTERESSANTE Etude. Le point remarquable est celui de la perte musculaire qui a été le lot de la majorité des patients. La grande majorité a récupéré, ou du moins a pû reprendre une activité quotidienne satisfaisante. Dommage que les patients présentant un canal stenosé n'ont pas été inclus dans l'étude, mais je reste convaincu qu'on doit pouvoir limiter aussi la casse par d'autres moyens que la chirurgie, surtout lorsque celle ci est contre indiquée...... J'ai préparé (et demarré) un programme therapeutique non conventionnel. Je ne manquerai pas de vous tenir informé les whippeux et autres sportifs passionnés qui partagez mes troubles!! 

    Ze Docwhip


    votre commentaire
  •  

    Une commande intêressante: une paire de 4ft1/2 stockwhips pour un artiste de Cirque de Barcelone.

    Les thongs ici terminés.

    Couleur Coyote Brown selon les souhaits de son acquéreur.

    Bientôt les manches à préparer meuler, tailler, puis habiller pour tressage

    Ze Docwhip

     

     


    votre commentaire
  • Evolution, quand tu nous tiend!!!

    Une vision très interessante!!!

    Extrait de ce lien.

    Ce qui est une fin....parfois.....n'est que le commencement!!

    A méditer

    Docwhip


    votre commentaire
  •  

    Au programme, le vol rectiligne, les cabrages et piqués, le vol à vitesse réduite, les effets moteurs et leur compensation, maintenir l'assiette, la sécurité (encore et toujours)!!

    Univers, ici fox Delta Jeanfiwhip, sur la piste 10, je m'aligne et je décolle!!

    Mais tout ça ne m'empêche pas de prendre une ou plusieurs commandes n'ayez crainte!!!

    JP


    votre commentaire
  •  

    J'ai reproduit ici une image tirée de ce site:

    http://www.aly-abbara.com/livre_gyn_obs/Medecine_foetale/images/T21_main_pli_palmaire_unique.html

     

    Depuis longtemps je m'étonnais de ne pas trouver de personnes aux mêmes paumes de main que moi. J'ai un souvenir très préçis d'avoir une fois rencontrée une femme, il y a environ 10 ans en arrière, qui s'était assise à une table dans un café à deux mètres de ma table. Elle avait l'air soucieuse, et sa main droite était comme les deux miennes.....

    Je découvre aujourd'hui que nous sommes environ 7% de la population générale à présenter ce PLI PALMAIRE UNIQUE TRANSVERSAL.

    Le scientifiques l'ont notés chez le singe, et chez certains être humains porteur d'un chromosome en trop, ou-dans le dernier cas-chez certains (ces fameux 7%) êtres humains avec un nombre habituel de chromosome.

    En chiromancie, il s'agit de la ligne de tête et de la ligne de coeur qui ne font qu'un. Chez l'individu qui porte cette ligne, les pensées et les émotions ne font qu'un.

    Chez moi, ce sont mes DEUX mains qui présentent cet aspect.

    Pour les passionnés de Chiromancie je laisse ce lien ci- dessous

    La Ligne SIMIENNE........ 

    Ze Docwhip 


    6 commentaires